Conseil des champions

À mesure que le domaine des soins palliatifs s’est élargi, il a évolué afin d’inclure de plus en plus de personnes de l’extérieur de notre communauté qui ont offert de prêter leur voix et de devenir champions de cette cause, tandis que nous continuons à travailler ensemble pour aborder les questions liées aux soins de fin de vie, y compris une population vieillissante et un taux de mortalité qui s’accroît chaque année.

Pour continuer à faire preuve de leadership à l’égard de ces questions et aider à changer le visage des soins palliatifs au Canada, l’ACSP a lancé son Conseil des champions à l’automne 2010. Le Conseil des champions est composé d’un groupe de Canadiens influents qui souhaitent faire avancer le profil des soins palliatifs dans tout le pays.

L’Association canadienne de soins palliatifs a une longue expérience de bonne gouvernance et de collaboration avec les associations provinciales de soins palliatifs de tout le pays. Le Conseil des champions donnera l’occasion d’interagir avec une gamme encore plus étendue d’experts, de capter de nouvelles énergies et de refléter la diversité du Canada.

Entreprise canadiennes compatissante (ECC)

Introduit en novembre 2016 par le Conseil des champions de L’Association canadienne de soins palliatifs, le titre d’Entreprise canadienne de cœur et de compassion (ECCC) pourra etre accorder aux entreprises qui répondent à au moins trois des cinq critères suivants :

1.  l’entreprise s’est dotée de politiques en matière de ressources humaines qui décrivent des prestations offertes en cas de congés de compassion (PCC) conformes à celles actuellement versées pendant 26 semaines par l’assurance-emploi en cas de congés familiaux pour raisons médicales, où les emplois sont protégés;

2. les emplois des bénéficiaires de PCC sont protégés;

3. les PCC peuvent s’ajouter à celles offertes par les provinces ou le programme fédéral d’assurance-emploi dans le cadre de congés familiaux pour raisons médicales durant lesquels les emplois sont protégés;

4. l’entreprise s’est dotée d’une politique d’accommodement souple et soutenante pour les proches aidants, dans des limites raisonnables sur le plan économique;

5. l’entreprise favorisera la planification préalable des soins en utilisant les outils trouvés au http://www.planificationprealable.ca/ ou en créant ses propres ressources.

Membres

L’ACSP est fière d’annoncer que les personnes suivantes sont membres du Conseil des champions :

M. Russell Williams – vice-président, relations gouvernementales et politiques publique, Association canadienne du diabète


RussellWilliamsNov2016En tant que vice-président des relations gouvernementales et des politiques publiques de l’ACD, Russell Williams dégage, établit, réalise et respecte des priorités stratégiques relatives à l’élaboration des politiques, aux relations gouvernementales ainsi qu’à la défense des intérêts, et fournit des conseils en la matière. Il mène une action proactive visant à répondre aux enjeux relatifs au diabète au plan local et à l’échelle nationale, à établir des réseaux et des alliances, ainsi qu’à nouer des relations positives, à l’interne comme à l’externe, notamment avec des représentants du gouvernement, des responsables des politiques et d’autres intervenants. Son objectif est d’agir efficacement pour faire connaître et valoir les intérêts de l’ACD ainsi que pour influencer le calendrier politique et les programmes du gouvernement en vue d’obtenir des résultats positifs pour les Canadiennes et Canadiens qui vivent avec le diabète ou le prédiabète ou bien qui présentent un risque en la matière.Auparavant, Russell Williams a occupé le poste de président de Médicaments novateurs Canada (anciennement Rx&D), une association représentant plus de 50 entreprises novatrices du secteur des sciences de la vie. Durant son mandat, il a travaillé directement avec des organismes gouvernementaux clés et a participé à de nombreux groupes de travail provinciaux sur la politique pharmaceutique ainsi qu’à plusieurs coalitions clés axées sur l’amélioration de la recherche, des soins de santé et des comités d’éthique. Avant d’être nommé président de Rx&D, il a été membre de l’Assemblée nationale de la circonscription de Nelligan, à Montréal, ce qui lui a permis de défendre plusieurs causes, notamment l’amélioration des soins aux patients, l’amélioration des services d’urgence, le renforcement de la recherche et du développement, les droits individuels, ainsi que la réforme des services aux personnes handicapées.

Mme Kathryn Butler Malette, Directrice générale des Services des ressources humaines, Chambre des communes du Canada

Butler -MaletteKathryn Butler Malette est directrice générale des Services des ressources humaines à la Chambre des communes du Canada. Elle possède plus de vingt-cinq ans d’expérience en gestion des ressources humaines dans le secteur des soins de santé, où elle était vice‑présidente des ressources humaines à la Société canadienne du sang, au Service de santé des Sœurs de la charité d’Ottawa et à L’Hôpital d’Ottawa.

Kathryn a travaillé comme médiatrice dans des cas de conflits de travail et de plaintes de harcèlement, et elle a suivi la formation en médiation de l’Institut international canadien de la négociation pratique à Ottawa, du Center for Dispute Resolution à Washington D.C. et du Program of Instruction for Lawyers à la Harvard Law School.

En reconnaissance de sa contribution à la profession des ressources humaines, Kathryn a reçu le Prix Vision, à titre de professionnelle des ressources humaines de l’année, de la Human Resources Professionals Association of Ontario.

Kathryn est diplômée de l’Université d’Ottawa, elle est gouverneure de l’Université, présidente du Comité de pension et membre du Comité de gouvernance du Bureau des gouverneurs. Elle s’intéresse particulièrement à veiller à ce que des programmes et services soient en place pour offrir une excellente expérience aux étudiants de l’Université. Depuis sept ans, Kathryn est membre du conseil d’administration de Coordination des services, une agence locale de services sociaux à Ottawa qui fournit des services aux enfants et aux adultes ayant une déficience intellectuelle.


Elle est membre du Collège canadien des directeurs de services de santé, de l’Institut des administrateurs de sociétés et de la Human Resources Professionals Association of Ontario.

L’honorable Sharon Carstairs (Retraité), Sénatrice, Sénat du Canada

CarstairsSharon Carstairs étudie à l’Université Dalhousie et obtient un baccalauréat ès arts en sciences politiques et en histoire. Elle poursuit ses études et reçoit une maîtrise en enseignement du Smith College à Northampton (Massachusetts) en 1963. Elle enseigne au Massachusetts, en Alberta et au Manitoba dans le système scolaire public, privé et catholique et ne cesse de porter un grand intérêt et attachement à la qualité de l’enseignement.

Son goût pour la politique ne se dément pas et elle est active au niveau local en Nouvelle-Écosse, en Alberta et au Manitoba. Elle est travailleuse de campagne, candidate et députée provinciale au Manitoba. En 1988, le Parti libéral du Manitoba lui doit de faire des gains électoraux massifs et elle devient la première femme à diriger l’opposition officielle dans une assemblée législative au Canada.


Après un mandat fructueux comme leader de l’opposition, la sénatrice Carstairs est nommée au Sénat par le premier ministre Chrétien le 15 septembre 1994 pour représenter la province du Manitoba. Elle fait partie du Comité des peuples autochtones, du Comité de l’agriculture et des forêts, du Comité des affaires sociales, des sciences et de la technologie et du Comité de la régie interne, des budgets et de l’administration. Elle est présidente du Comité des affaires juridiques et constitutionnelles et du Sous-comité de mise à jour du rapport « De la vie et de la mort », ainsi que vice-présidente du Comité spécial des drogues illicites. Le sénatrice Carstairs représente le Sénat au sein du Conseil consultatif des édifices du Parlement de 1997 à 2001. De 1997 à 1999, elle est leader adjointe du gouvernement au Sénat, la première femme à occuper ce poste.


En tant que leader du gouvernement au Sénat, la sénatrice Carstairs est membre du Cabinet et représentante du gouvernement à la Chambre haute. Elle est aussi chargée de répondre à toutes les questions adressées au gouvernement durant la période de questions au Sénat et de piloter les projets de loi du gouvernement au Sénat.


Le 14 mars 2001, le premier ministre Chrétien confie à la sénatrice Carstairs des responsabilités spéciales à l’égard des soins palliatifs, une cause que la sénatrice défendait bien avant d’être nommée à ce poste. Elle aide la ministre de la Santé Anne McLellan à donner forme au développement des soins palliatifs souhaité par le gouvernement fédéral et travaille avec les provinces, les territoires et les organismes non gouvernementaux pour que les soins palliatifs répondent aux besoins des patients, des familles et des soignants. Cette nomination symbolise l’attachement du gouvernement fédéral au principe des soins palliatifs de qualité au Canada.
La sénatrice Carstairs est l’auteure de Not One of the Boys, une autobiographie, et coauteure de Dropped Threads, un recueil d’histoires de femmes canadiennes. Elle est aussi coauteure avec Tim Higgins de Dancing Backwards: A Social History of Canadian Women in Politics.

La sénatrice Carstairs est mariée à John Esdale Carstairs, un avocat de société à la retraite. Ils ont deux filles, Catherine et Jennifer, et partagent leur temps entre Ottawa et leur maison au Manitoba.

M. William (Bill) Greenhalgh, MBA, C. Dir. PDG, Association des professionnels en ressources humaines

GreenhalghBill Greenhalgh a été nommé président et directeur général de l’Association des professionnels en ressources humaines (la HRPA) en avril 2006.

Auparavant, il a rempli les fonctions de président du Globe and Mail, de PDG de Thomson’s Western Canada Newspaper Group, de président de Cinram International, de directeur de l’exploitation à Shred it International, en plus d’avoir occupé divers postes hiérarchiques et d’état-major dans les domaines de la gestion générale, de l’exploitation, du marketing et des finances chez Nortel Networks.

Né à Derry, en Irlande du Nord, il détient une maîtrise en gestion des affaires de la London Business School, un baccalauréat en génie mécanique de l’Université Southampton, des certificats des programmes pour cadres supérieurs en fabrication et en marketing de la Harvard Business School, en plus de diplômes du Aspen Institute Executive Leadership Program et du Directors College de l’Université McMaster.

M. Greenhalgh est en outre secrétaire du conseil d’administration de la HRPA, ainsi que PDG et secrétaire du conseil du Human Resources Research Institute. Siégeant également aux conseils de la North American Human Resources Associations (NAHRMA) et de l’Hôpital de Scarborough, il a déjà été membre des conseils de l’Orchestre symphonique de Toronto, du Commonwealth Games Club, et de la Fondation canadienne de la préservation des trésors culturels et historiques chinois.

M. Rob McCulloch, vice-président, Stratégie en matière de collecte de fonds, Centraide United Way Canada


rob m.pngM.Rob McCulloch s’est joint à Centraide United Way Canada en septembre 2014 à titre de directeur national de la stratégie en matière de collecte de fonds. Sa carrière dans le secteur sans but lucratif à l’échelle pancanadienne, provinciale et locale s’étend sur plus de 25 ans. En gestionnaire efficace, il a su diriger et guider les membres du personnel et les bénévoles d’organismes tels que la Fondation canadienne des maladies du cœur et de l’AVC, l’Association canadienne du poumon et la Société protectrice des animaux d’Ottawa dans le cadre de campagnes annuelles qui ont permis de recueillir plus de 50 millions de dollars.

McCulloch est un spécialiste des campagnes de financement annuelles et il en a mené à bien un bon nombre au moyen d’outils qui ont fait leurs preuves, tels le publipostage, le télémarketing, la philanthropie en ligne, les dons mensuels, les dons hommages, la sollicitation en personne et les téléthons.

Il est titulaire d’un baccalauréat en éducation de la Dalhousie University et a siégé au conseil d’administration national de la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux.

Dr  Balfour Mount, Professeur émérite de médecine, Université McGill

MountLe docteur Mount est diplômé en médecin de l’Université Queen’s. Il a fait ses études en urologie à l’Université McGill et en chirurgie oncologique au Memorial Sloan Kettering Cancer Center. Il a été directeur fondateur des services palliatifs de l’Hôpital Royal Victoria en 1975, du Service des soins palliatifs de l’Université McGill en 1990 et du Programme des soins holistiques de l’Université McGill en 1999. Il est professeur émérite de médecine à l’Université McGill et a été titulaire de la chaire Eric M. Flanders en médecine palliative (1995-2006). Ses intérêts de recherche portent sur les enjeux liés à la qualité de vie et sur les soins holistiques.

Il est l’auteur de 150 publications et a participé à la production de 25 documentaires et bandes sonores sur l’oncologie, les soins palliatifs, Viktor Frankl et Gustav Mahler. Il a été reçu comme conférencier et professeur invité en Amérique du Nord, en Grande-Bretagne, en Norvège, en Hollande, en France, en Autriche, en Italie, en URSS, au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Chine et à Taïwan.


Il a fondé et présidé le Congrès international biennal sur les soins aux malades en phase terminale de l’Université McGill (1976-2004). Il est Officier de l’Ordre du Canada, Officier de l’Ordre du Québec et lauréat du Prix décerné par l’American Academy of Hospice and Palliative Medicine pour l’ensemble de ses réalisations. Il a aussi été honoré par l’entremise de la création de trois prix portant son nom : le Prix Balfour M. Mount (The American Journal of Hospice Care), une bourse rattachée au poste de Professeur invité en soins palliatifs (Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada), et le Prix Balfour Mount de leadership en soins palliatifs (Association canadienne de soins palliatifs).

Il détient des diplômes honorifiques de l’Université Dalhousie, de l’Université Ottawa, de l’Université Queen’s, de l’Université McGill et de l’Université de Calgary. En 2008, il a reçu le Prix Herman Feifel pour ses réalisations exceptionnelles dans le domaine de la thanatologie, décerné par le Groupe de travail international sur la mort et le deuil. Il a aussi été honoré par l’ouverture de l’Unité de soins palliatifs Balfour Mount au Centre universitaire de santé McGill. En 2009, il a été nommé « Grand Montréalais » (Science) par la Ville de Montréal.

Mr. Michael Sangster, Vice-President, Federal Government Relations, TELUS

SangsterMichael Sangster est actuellement vice-président des Relations gouvernementales au fédéral chez TELUS communications.


Avant de se joindre à TELUS, Michael était associé directeur pour le Groupe Waterloo – une entreprise qu’il a fondée afin d’accroître les occasions d’affaires pour les clients du secteur privé et du gouvernement. Il a aussi de l’expérience en ventes, en marketing et en relations gouvernementales, qu’il a acquise lorsqu’il travaillait pour C-Com Satellite et le groupes d’entreprises de SNS qui ont participé à bâtir les réseaux de transactions électroniques des secteurs financier, d’assurance et de transport au Canada.


Michael a récemment été nommé l’un des 100 meilleurs lobbyistes au Canada pour la deuxième année consécutive, et il est connu pour son travail caritatif à Ottawa et à Winnipeg. De plus, il a récemment présidé le 25ème anniversaire de la Banque d’alimentation d’Ottawa et il est le fondateur du tournoi de golf Hill Charity Golf Classic, qui a permis de recueillir plus d’un million de dollars pour des organismes caritatifs dans la région de la capitale nationale.


Michael a fait ses études au Département des arts du Collège Saint-Paul, à l’Université du Manitoba.

Mme. Shirley Sharkey, présidente et directrice générale de Santé Sainte-Élisabeth



SSharkey3Mme.  Shirlee Sharkey est présidente et directrice générale de Saint Elizabeth, un chef de file national en soins de santé réputé pour son innovation sociale, ses excellents résultats financiers et ses pratiques avant-gardistes. Son engagement communautaire transparaît bien dans son leadership et sa participation à de nombreux conseils d’administration, notamment dans les domaines de la santé et de l’enseignement. En janvier 2014, Mme Sharkey a été nommée à la présidence du Comité consultatif ontarien des technologies de la santé, un comité permanent pour Qualité des services de santé en Ontario. Elle est également membre du Conseil ontarien de l’innovation en santé. Par le passé, elle a été présidente du George Brown College, à Toronto, et de l’Association canadienne de soins à domicile. En 2007, le ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario a nommé Mme Sharkey à titre de conseillère experte en dotation et en normes pour les maisons de soins de longue durée de la province. Sur le plan universitaire, elle a été nommée professeure adjointe conjointement à la Faculté de sciences infirmières Lawrence S. Bloomberg et au Département de politiques, de gestion et d’évaluation en santé de l’Université de Toronto. Mme Sharkey a participé à nombre de groupes d’experts sur les médias et a de nombreux écrits à son actif sur les soins de santé à domicile et communautaires, la transformation du domaine de la santé, l’innovation sociale et le leadership scientifique.